Beware...
Bonjour à vous, Ô humble invité qui passez en ces lieux !

Le Staff vous invite, si vous êtes déjà inscrit, à passer les portes et vous enregistrer afin de voir toutes les catégories de votre demeure.
Si vous n'êtes pas encore inscrit, il serait peut-être temps de remédier à cela, non... ? Nous vous invitons de ce pas à faire le tour du propriétaire et à poser vos éventuelles questions dans la rubrique qui vous est dédiée... en espérant vous accueillir parmi nous.


- Cordialement et rôleplayistement, le Staff d'AA ! ♥

Beware...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Mer 14 Juil 2010 - 14:31

Cinq heures du matin.. Et je n'ai toujours pas dormis, planté devant l'ordinateur portable, je parle avec des amis sans intérêt rencontré sur un chat. Ils disent que je peux leur dire ce qu'il ne va pas.. Soit disant que se coucher si tard, cela implique forcément que je ne vais pas bien. J'explique donc a quelques-uns que j'ai eus quelques problèmes avec mon meilleur ami. Sans pour autant leur dire la vérité. Et a d'autre, je dis simplement qu'il n'y a rien et que je vais très bien. C'est faux, bien sûr que je vais mal. Bien sûr qu'il m'a fait mal. M'avoir lâché comme ça, c'était lâche de sa part. Peu importe, je ne voulais plus y penser, l'oublier, le virer de mon esprit.

Je fermai l'ordinateur sans même dire à mes pseudo amis que je partais. Ils s'inquièteraient un peu et puis, ça leur passera. Je pris ma veste et sortie de ma chambre. Repensant a tout ce que j'avais essayé de faire à cause de lui.. Non je n'arrive pas à l'oublier ni à le virer de mon esprit. J'avais fais deux tentatives de suicide part sa faute. Bien sûr, grâce à Naoki, sorti de nulle part.. J'avais bien oublié cette solution. Naoki, s'il savait comme je lui étais reconnaissante. Il m'avait probablement sauvé la vie. C'était grâce à lui que j'étais encore là aujourd'hui. Évidemment, le revoir comme ça soudainement, ça m'avait bien troublé. Mais j'étais heureuse de l'avoir revu. Même si j'aurais préféré que cela ce passe en d'autres circonstances.

Six heures, je ne vais pas vraiment mieux, je n'ai toujours pas dormi, mais je n'en ressens pas le besoin. Alors, à quoi bon ? Autant sortir se détendre.. Tiens au fait, depuis quand je n'ai pas mangé ? Bah c'est pas grave, j'ai pas faim, ça attendra.. Je sens que je défaille, je ne vais pas très bien et je ne vais pas pouvoir tenir bien longtemps. Pourtant, je m'efforce de croire le contraire. En me disant que je n'en suis surement pas rendu à ce point. Pourquoi se faire tant de mal ? Ça n'est rien du tout, pas besoin de s'en faire.. En plein milieu de la rue, je me rattrape sur un mur. Quelques personnes se retournent, mais n'ont pas l'air de juger utile de m'aider. Ce qu'on peut haïr les gens quelques fois..

J'arrive encore à faire quelques pas, avant de tomber a genoux, un groupe de garçons s'approche, ils sont cinq en tout. Deux d'entre eux m'aide à me relever. Il y en a un qui reste un peu plus à l'arrière. Il a un air a Iska. Ce qui me perturbe un peu, peut être l'expression de ses yeux ou ses cheveux un peu en bataille, façon Iska. Ça commence à être énervant, ma petite tête ne tiendra jamais le coup. Il semble avoir remarqué que je le fixe, et détourne le regard. Il n'a pas vraiment les mêmes habitudes que lui.. Ce qui me fait un effet asses spécial à vrai dire. Il fait un geste de la main destiné à ses camarades. Ceux-ci s'éloignent de moi, un sourire aux lèvres et partent. Tout ça s'effectuant dans un silence des plus effrayant.

Je hausse les épaules, prête a repartir. Je ne me sens pas vraiment mieux, ma tête tourne, j'ai mal au ventre, et mes jambes me tiennent à peine debout. Et je suis obligé de marcher avec une main contre le mur pour éviter de tomber toute les trois secondes. C'est trop dur, je commence enfin a me rendre compte, que j'aurais peut être du manger quelque chose avant de sortir, ou bien dormir au lieu de discuter. Alors que je commençais réellement à défaillir cette fois, dans un coin des ruelle, Je reconnu le garçon de tout a l'heure. Celui qui ressemble un peu à Iska. Il vient vers moi et m'aide a marcher, m'emmenant dans un ruelle où il y avait absolument personne. Il m'aide à m'assoir et se met à croupi devant moi. Il ne dit pas un mot. C'est quoi son problème ? Pourquoi il me regarde comme ça ?

Je le vois vaguement sortir un téléphone portable, il tape rapidement sur les touches, comme s'il avait fait ça toute sa vie. Puis tourne l'écran vers moi, pour que je puisse lire ce qu'il avait marqué. C'était écrit « Est-ce que ça va ? Je connais quelqu'un qui va t'aider. Ils appelleront l'hôpital et ils viendront rapidement. » Je hoche légèrement la tête. Il ne peut pas parler ? En tout cas, il a l'air de connaître les ruelles comme sa poche. Il m'adresse un bref sourire, qui est-il au juste ? J'en sais rien.. Et Uragiru.. Mon chien.. Non, lui ça ira, il a de quoi manger et boire et il reste souvent seul. Aucun problème pour lui.. Quand je regarde à côté de moi, le jeune homme a disparu.. Doucement mes yeux se ferment..

Plus tard, je suppose. Mes yeux se rouvrent doucement. Des « Bip Bip Bip Bip » Insupportables résonnent juste à côté de moi. J'en ai déjà asses, des machines sont relier a mon bras, la chambre est blanche, et me fait vraiment mal aux yeux.. On dirait.. Oui on dirait bien que je suis à l'hôpital..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Dim 18 Juil 2010 - 14:26

La nuit était tombée sur la ville et sur les rues que l'on pouvait voir grouillante,toujours rempli de la population en effervescence mais aussi,des prostituées,des alcooliques et des traficants,on pouvait en voir au coin des rues,essayant de gagner leurs vies ou de noyer leurs peines dans une situation deplorable....c'était comme ça que je voyais les alcooliques qui portaient par moments des costumes,si il faisait ça,c'était soit pour fêter une bonne chose ou bien pour se noyer dans l'alcool et donc oublier leurs renvois ou bien les remarques subies au bureau....bizarrement,j'étais parfois pris de sympathie pour eux,bien que par moments,ils ne le meritent pas,cette fois ci,ils n'avaient aucunes raisons d'être hai par qui que ce soit,vu qu'ils étaient beaucoup plus a plaindre que nous et que tous ces habitants connaissant la joie.

J'étais placé sur le toit d'une habitation,j'y avais grimpé grace aux echelles,sans oublier pour autant mes armes,ma sacoche se trouvant a mes pieds et mes deux flingues cachés par mon manteau,j'avais tout fait pour m'arranger grâce a ce manteau et a cette ceinture,tout était calculé pour faciliter la prise en main et la discretion par moments...quel sadisme de ma part tout de même,d'avoir autant reflechi pour utiliser ses armes demoniaques apportant la peine a tout ce qui les frolent ou quoi que ce soit d'autres...amusant de la part de quelqu'un s'étant promis d'apporter la paix peu importe la maniere,une personne censée l'aurait apporté avec des mots,lui il preferait privilegier les actes....tout a coup un bruit me sorta de mes pensées et je fixais alors la porte qui menait au toit,c'était un toit de forme rectangulaire quand on le voyait du ciel,le genre de toit que l'on pouvait surtout voir pour les hotels ou les grands batiments.

Je voyais finalement un de mes informateurs et decryspais ma main droite,m'étant déjà mis en position au cas où le danger rodait un peu trop,j'avais été formé comme ça mais j'avais quand même fais un temps de latence,pour voir la personne,heureusement sinon il allait finir avec une balle entre les deux yeux,ne m'ayant rien fait....il s'approcha alors de moi,marquant quelque chose sur son portable,il était né muet malheureusement pour lui et je lui avais donné un boulot en tant qu'informateur,qui n'aurait pas confiance avec une personne muette ? Quelqu'un d'incensé ou de trop paranoïaque,dommage pour eux....a chaque fois que je devais faire une grande mission et il gagnait de l'argent pour pouvoir faire plaisir a sa grande famille,ce n'était peut être pas le rêve du boulot idéal mais tant qu'il était heureux,c'était l'essentiel malgré tout....enfin a mon avis.

"J'ai trouvé la fille que tu voulais,elle était dans un piteuse état,donc je l'ai envoyé dans la chambre 301 d'un hopital non loin donc depeches toi avant qu'elle ne parte" Je lisais alors le message souriant et lui glissa une enveloppe remplit d'argent dans la main,comment j'avais autant d'argent ? Grace a mon boulot,l'heritage que j'avais de la part de mon père ne m'était plus destiné vu que j'avais coupé tous les liens avec ce vieux et que j'avais preferé vivre une vie de solitaire...je me mis alors a courir sur le toit,sautant de toit en toit mais une chose me fit m'arreter,souriant comme pas deux,ça faisait longtemps que je n'avais pas mangé et elle aimerait peut être ce que j'allais lui amener,j'étais tout de même sur le toit,la pizzeria était visible juste face a moi donc aucuns problemes....une bonne vieille pizza,quoi de mieux pour se ravitailler ?

-Et bien,si elle fait partie de ma famille,elle devrait avoir un gout prononcé pour la pizza....ou sinon ça en fera plus pour moi,c'est déjà ça ! Allez on se grouille avant que la nuit soit trop demandée par des boulots quelconque,j'ai quand même une chose a faire.

Je pris alors une pizza royale et me dirigea vers l'hopital...evidemment il fallait que je monte par une entrée falcutative comme on pouvait dire,il n'y avait jamais de cameras par ces entrées et donc on ne pouvait pas me deranger par ces entrées....tuer des gardes ou simplement les assomer,c'était pas une super idée tout de même,déjà que je ne devais pas me faire remarquer et que j'avais rencontré un etudiant par inadvertance alors ça n'allait pas arranger mes affaires de discretion....la police ne devait pas me trouver sinon ça n'allait même plus être une affaire personnelle mais cette ville allait devenir la scene d'une guerre civile vraiment effrayante,a eviter tout de même....je n'étais pas là pour tuer plus de mondes innocents que prevu mais pour les sauver.

J'arrivais finalement en toute discretion a la chambre,étant rentré grace a l'inattention des infirmieres et m'approchais alors du lit calmement,posant la pizza juste a côté du lit,regardant la jeune fille encore endormie...elle n'avait pas les même cheveux que moi mais ce collier....c'était celui de mon pere,je ne pouvais pas me tromper,j'avais celui censé être "magique" alors que ce n'était que des conneries et elle possedait le plus beau souvenir de mon pere,un collier où l'on pouvait me voir,avec mon frere,ma mere et lui même,nous n'etions pas tres vieux....c'était même le jour de mon huitieme anniversaire,juste avant qu'on soit separés a jamais....j'allais m'assoir calmement juste a côté d'elle,du côté des machines,la regardant toujours,sachant bien qu'il ne s'était pas trompée.

Je voyais finalement la jeune fille se reveillant et vit son regard,malgré tout faible,elle avait un oeil bleu de la même couleur que les miens bien que beaucoup plus foncé que les miens et un autre oeil de la même couleur que mon père,surprenant de voir ça tout de même....une personne que l'on ne pensait pas rencontrer et que l'on voit avec beaucoup de chance dans cette ville,je vis alors son regard se tourner vers moi,enfin plutôt les machines faisant un vacarme assourdissant....je croisais alors les bras,lui tendant calmement la boite de pizza ouverte,c'était brusque mais son ventre avait "grogné" durant son sommeil donc ça signifiait bien que elle avait faim....et j'avais aussi faim donc je me permis de prendre une part,la mettant dans ma bouche par la pointe calmement.

-Enchanté de te rencontrer Ulquima,je vais être tres franc,tu ne me connais certainement pas,mon visage ne te dira certainement rien mais ton collier et mon collier nous unissent d'une certaine façon.


Dernière édition par Dante le Dim 18 Juil 2010 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Dim 18 Juil 2010 - 17:53

J'ouvris les yeux lentement, mon regard se porte sur ses horribles machines. Mais une présence attirai mon attention. Qui était-il ? J'avais un peu de mal à le distinguer. Il avait un long manteau rouge. Doucement, mes yeux s'habituaient à la lumière, et je voyais enfin correctement chaque bout de la pièce. Une douce odeur m'avait réveiller.. Qu'est-ce qui ce passait exactement ? Je n'en sais rien.. J'étais à l'hôpital, ça je l'avais compris. Pourquoi ? Peut être que j'étais trop faible, et on m'y a conduit afin que ma santé redevienne au top. Moi qui avait perdu l'appétit, cette odeur qui venait de la boite non loin, m'avais pourtant redonner envi de manger.

Doucement mon regard se posai sur l'homme qui était là. Il avait des cheveux argenté, à l'opposé des miens.. Comme ceux d'Iska ou de ma jumelle, en moins long. Des yeux d'une couleur bleu plutôt clair.. Plus clairs que mon propre œil. Peut être aussi clair que celui d'Iska. Enfin peu importe, clairs quoi. Des yeux sans trop d'expression, on ne pouvait pas savoir à quoi il pensait en le regardant. Il était grand aussi, beaucoup plus grand que moi c'était une certitude. Plus âgé aussi, la vingtaine, vingt-cinq ans tout au plus. Vêtu d'un long manteau rouge sang. Plutôt beau, il faut l'avouer, mais pas mon genre.. Je crois.

Je le vis croiser les bras, dans ma tête tout n'était pas très clair. Pourquoi était il a mon chevet, alors qu'il était un parfait inconnu, et il était loin de ressembler à un infirmier. Alors pourquoi était il là ? Il me tendit la boite avec la pizza. Je la regardais un long moment, puis me redressai un peu.. Comment ce faisait il qu'il avait comme par hasard amener, ce que je préfère manger ? J'en sais rien, j'ai du mal à suivre l'histoire là.. En tout cas, j'avais faim, il proposait de la pizza, je n'allais surement pas refuser une si belle offre. Je me servis donc, et en pris une part, mettant a mon tour la pointe dans ma bouche, un peu de la même façon que lui. Il fini par engager la conversation. Je l'écoutais donc, tout en mangeant ma part de pizza.

-Enchanté de te rencontrer Ulquima,je vais être tres franc,tu ne me connais certainement pas,mon visage ne te dira certainement rien mais ton collier et mon collier nous unissent d'une certaine façon.

Il connaissait mon nom ? Impossible, j'étais sûr de ne jamais l'avoir rencontrer. Absolument certaine. Alors, comment ce faisait il qu'il sache comment je m'appelle ? Et puis, qu'est ce que c'était que cette histoire de collier ? Oui j'avais bien un collier, depuis toujours. Mais pourquoi me parlait il de ça ? Comment il le savait ? Les questions se bousculaient dans ma tête. Qui était il à la fin ?! J'avais l'impression que lui, me connaissait. Alors c'était quoi l'histoire ? Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer ce qui se passe ?

Je pris doucement le pendentif dans la paume de ma main. Le serrant doucement dans le creux de celle ci. Puis je le mis à la hauteur de mes yeux, le regardant un long moment.. Comment ça, ils nous unissaient ? Décidément, j'avais du mal à le suivre. Alors il y avait des chances que l'on soit lié ? Bien sûr, cela expliquerait qu'il me connaisse. Mais pourtant, j'avais du mal à le croire. Quels genre de liens ? Ça pouvait être tellement varié.. D'une voix douce, je lui demandai tout en redressant la tête vers lui.

« C'est à dire ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre.. Comment ça ils nous unissent ? »

Je laissai le pendentif retomber contre ma poitrine. Et repris un bout de ma part de pizza, penchant la tête vers l'arrière. Cet homme n'avait pas l'air de me vouloir de mal, c'était le plus important après tout. Et puis, il me nourrissait correctement, je ne pouvais pas m'en méfier.. Décidément, il avait bien choisit.. Une royal, aussi une des mes préférées. Je remontai mon regard vers lui, lui connaissait mon prénom, mais moi non. J'espérai qu'il allait se présenter à moi. Et aussi qu'il allait m'expliquer un peu se que tout ça voulait dire. Comment savait il que j'étais ici ? Mais en tout cas, je gardais mon sang froid sans aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Mer 21 Juil 2010 - 18:32

Tous ces petits points,c'était certains que elle faisait parti de ma famille,elle n'avait pas le même nom que moi mais elle était bien la fille de mon père encore vivant,elle était bien la fille de Sparda,mon père s'étant devolu...non c'était faux,c'était moi qui m'étais enfui apres mes actes,je m'étais juste enervé mais je n'assumais pas ma faute et mes conneries,avoir tué tout ce monde juste par pure vengeance et pour "sauver" l'ame de mon frere et de ma mère,j'étais encore jeune mais j'esperais que ça pouvais les faire revenir et bien evidemment en vain....personne en ce monde ne peut eviter la mort et le jugement divin comme on peut l'appeler...et tout ce que je pense,c'est que malgré mes faits et mes dires,moi non plus,je n'eviterais en aucuns cas ces deux sanctions,vu que malgré tout le monde que j'ai tué,juste par envie d'amener la paix....je ne suis qu'un humain.

Je regardais toujours son pendentif,malgré sa position,je n'arrivais pas a quitter des yeux,le pendentif qui rappelait l'un de mes plus beaux souvenirs mais aussi qui me rappelait comme la vie pouvait être fugace et volatile,une vie est telle un oiseau,elle s'envole quand elle veut disparaitre de nos yeux...drole de vision mais on pouvait dire que c'était assez veridique vu qu'on ne peut plus voir la personne qui meurt et donc la vie s'envole disparaissant pour l'eternité....mais cette oiseau pouvait rester dans nos coeur et dans nos esprits comme accrochée,voulant toujours nous rappeler les bons souvenirs comme les mauvais,mais ce pendentif permettait a Ulquima une grande chance,elle allait être protegé par moi et aucunes personnes n'allait plus la toucher....je n'avais pas été present depuis 17 ans et ça allais bien changer,plus jamais,je n'allais laissé quelqu'un cher a mon coeur mourir devant moi.

-J'ai oublié de me presenter,je m'appele Dante,29 ans et j'espere pouvoir être là pour toi durant tres longtemps et pouvoir rattraper les 17 années que j'ai raté de ta vie...vu que je me suis legerement faché avec Sparda,notre père commun mais c'est une grande histoire pour tout dire.

[Flashback]

Une grande ville d'Italie,Milan,l'endroit où mon père vivait avant de rencontrer notre mère...celle de moi et Vergil,pas celle de Ulquima,celle n'ayant pas eu la chance de nous voir grandir et Vergil n'ayant pas eu la chance de voir ce monde qu'il voulait tant voir,il revait de voyage et de voir le monde dans toute sa splendeur,en fait il avait eu cette chance mais en beaucoup moins pratique...vu que d'où il est,il doit avoir une superbe vue de toute notre vie,si je pouvais echanger ma vie pour leurs vies,je l'aurais fais sans hesiter mais evidemment Dieu aurait refusé,ça aurait été trop simple d'eviter la mort maintenant....bien que des personnes auraient eu le merite de vivre pour une juste cause alors que des personnes vivant encore,vivent en profitant de la vie des autres et de l'argent des autres....ce que je hais dans ce monde qui peut paraitre parfait mais qui ne fais que cumuler toutes les inegalités de l'univers.

J'avais douze ans et j'avais eu la chance d'aller voir une derniere fois,mon père avant de partir en montagne pour m'entrainer au combat et au respect,c'était une chance,je devais lui parler de tous les evenements qu'il ne s'était pas gêné d'eviter en s'enfuyant,il allait devoir assumer tout ça et c'était moi qui devait lui remettre devant les yeux...j'avais de la chance,il vivait dans la maison la plus grande de la ville donc pour le retrouver,il suffisait d'aller dans le quartier des riches....je finissais par y arriver assez rapidement et me heurta a un homme assez grand,son costume était violet et il s'habillait comme un aristocrate,c'était bien lui mais il avait une chose aux mains...c'était des valises,il allait partir pour que je ne puisse plus le retrouver,il allait encore s'enfuir a la barbe de tout le monde et le connaissant,ça n'allait pas être l'endroit le plus pres du monde...même le plus loin possible.

-Tu comptes encore disparaitre pour que je ne te retrouve plus...ça ne m'etonne pas,tu t'es enfui a la mort de Maman et Vergil alors a force,être un trouillard,ça ne te change plus de t'enfuir n'est ce pas ?! Tu n'as même pas voulu prendre soin de ton fils encore vivant,tu as preferé tout de même partir de notre ville !

-Tu sais,je ne t'ai jamais detesté ou quoi que ce soit mais toi aussi,tu as ta part d'erreur...enfin bientôt,tu pourras te racheter,tu auras bientot une petite soeur,qui s'appelera Ulquima Ryuku dû au nom de sa mère,il faudra que tu en prennes soin du mieux que tu peux...et ne viens pas au Japon,nous deranger,tu n'apporterais rien de bon...désolé Dante.

Je le voyais alors partir vers le port calmement,me faisant signe de "adieu" et me dirigeais vers le groupe de "moines" que j'allais suivre pour la montagne en souriant,une nouvelle vie allait commencer et une fille que j'allais enfin pouvoir aider,allait naitre au Japon...Ulquima Ryuku,je ne devais jamais oublier ce nom quoi qu'il arrive,c'était la seule personne à qui je devais donner ma confiance maintenant...avec toutes les personnes qui pouvaient être d'une certaine confiance tel les moines ou les maitres que j'allais devoir ecouter pour apprendre les techniques de combat....dure vie que j'avais choisi et faite mais pour rien au monde je ne l'aurais changé maintenant...car en plus d'oeuvrer pour la paix,j'allais proteger de mon mieux le monde en lui même.

[Fin Flashback]

Je l'avais bien retrouvé,d'un côté,j'étais fier de la voir puisque c'était bien la femme que je devais proteger,mon père m'avait toujours fais confiance durant toutes ces années,alors la voir en sureté en ce moment même,c'était quand même la plus grande des joies qui pouvait apparaitre sur mon visage....pour une fois que je pouvais sourire sincerement,c'était une chose inopinée,la joie me permettait de me sentir bien mieux alors,en profiter,c'était encore mieux...et profiter aussi d'une pizza avec elle,c'était amusant,c'était comme moi,sauf que c'était une jeune fille,une femme fan des pizzas,ça faisait bizarre d'entendre ça mais on s'en foutait,on pouvait manger tout ce qu'on voulait dans ce monde non ? C'est la liberté a ce que je sache même si c'était pas encore la paix....pas encore.

-Pour tout dire....je suis ton grand frère même si nous ne partageons pas la même mère,je suis heureux de voir que ma petite soeur est une fille comme toi,ça me rechauffe le coeur de voir que une femme comme toi peut exister,une femme ne se gênant pas et pouvant garder son sang froid,ça me changera a l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Jeu 22 Juil 2010 - 12:38

Je l'observais sans un mot. Le regardant, le détaillant. Et petit a petit, je trouvais de ressemblances vraiment infimes pour certaines. Un lien de famille ? C'était de ça qu'il voulait me parler ? Je commençais à croire que c'était possible. Après tout pourquoi pas, il était bien possible que l'un de mes parents nous soit commun. J'avais tout de même un peu de mal à le croire. D'accord, on se ressemblait un peu. Surtout dans nos manières.. Mais côté physique, il était tout le contraire de moi. Des cheveux argentés, alors que les miens était noir ébènes. Enfin ça, ma sœur aussi de se côté là. J'étais la seule de la famille à avoir des cheveux noir. Ensuite, il y avait les yeux, bleu glace, j'avais bien un œil bleu mais il était foncé. Ma sœur jumelle, elle aussi avais un œil bleu glace, tirant sur le turquoise. Bon d'accord, enfaite, si on regardait à travers ma sœur, Il y avait beaucoup de ressemblances. Alors c'était peut être bien possible.

Il observait mon pendentif, il avait un lien avec nous d'après se qu'il disait, plus exactement, il nous unissait. J'y étais très attaché à ce pendentif, il était très important pour moi, je ne laissais personne y toucher d'habitude. Je le connaissais même pas, et pourtant je savais déjà que je pouvais lui faire confiance. Pour moi c'était évident, un lien s'était créé vraiment plus rapidement que d'habitude. Peut être parce qu'il y en avait déjà entre nous, comme je le pensais plus tôt. Un lien de famille me paraissais être le plus évidant. Dix-sept ans sans connaître l'existence de ce frère. Sa me donnais une impression plutôt étrange. Mais, peut être que je me trompé. Peut être..

-J'ai oublié de me presenter,je m'appele Dante,29 ans et j'espere pouvoir être là pour toi durant tres longtemps et pouvoir rattraper les 17 années que j'ai raté de ta vie...vu que je me suis legerement faché avec Sparda,notre père commun mais c'est une grande histoire pour tout dire.

« Heureuse de te connaître. »

Et il ne savait pas à quel point c'était le cas. Ces dernières années, j'avais été seule. Iska ayant tuer ma seule sœur, qui en plus de sa était ma sœur jumelle. Mais bon il avait pas tort non plus de le faire. Cette fille aurait fini par me tuer de toute façon. Et dire que ma propre sœur avait organiser mon viol. Je la détesté, mais elle restait tout de même ma sœur. Enfin, à quoi bon parler du passé, maintenant qu'elle est morte. Il y a encore une année de cela, tout ce que je voulais, c'était qu'elle meurt.

Enfin bref, revenons en à cette merveilleuse pizza. Vraiment, il avait bien choisi, tombé par hasard sur ma préféré, c'était limite impossible ! Et pourtant, il l'avait fait.. Peut être qu'il avait fait exprès en même temps, il avait surement choisi selon ses propres goûts. Preuve encore une fois que nos goût étaient enfaîte les mêmes. Je me demandais sur combien d'autres choses encore on pouvait avoir les mêmes goûts.

-Pour tout dire....je suis ton grand frère même si nous ne partageons pas la même mère,je suis heureux de voir que ma petite soeur est une fille comme toi,ça me rechauffe le coeur de voir que une femme comme toi peut exister,une femme ne se gênant pas et pouvant garder son sang froid,ça me changera a l'occasion.

« Mon.. Grand frère ? »

Bon j'étais au courant que j'avais une sœur, mais un frère. Même si je pensais à un lien de famille entre nous, frère et sœur était la dernière chose que j'aurais imaginé. En même temps, il m'avait bien dit que notre père était commun, un fameux Sparda tout à l'heure, je n'avais pas vraiment relever ce détail. Mais j'étais vraiment heureuse d'avoir un frère finalement. Ça voulait dire que je n'étais pas la dernière de ma famille. Il me resté au moins, une personne. Peut être restait il encore quelqu'un d'autre de son côté à lui.

« Je suis contente de savoir que j'ai encore un frère sur qui compter. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Dim 25 Juil 2010 - 20:11

C'était amusant,j'étais envahi d'une legere chaleur alors que je croyais que tout ça était tabou était chez moi,non ce n'était pas a cause de la chaleur ambiante ou a cause de frissons dû au fait que la climatisation était allumée,non ce n'était pas d'une autre source que mon propre coeur,le coeur que je croyais enfoui sous des gravas s'était enfin remis a battre,expulsant les gravas petit à petit....c'était un sentiment de bonheur qui était merveilleux,comme si mon coeur s'était enfin remis à battre et que je sortais la tête de l'eau où j'étais depuis trop longtemps,des années que j'attendais ça et tout ça était arrivé grace a mon père mais surtout grace a cette femme....ma petite soeur que je m'étais promis interieurement de proteger des dangers,n'ayant plus rien à me reprocher a present,tout ça n'était plus rien que des mauvais souvenirs et j'allais vivre pour des personnes le meritant,un nouveau chemin s'ouvrait a moi.

Je tournais rapidement la tête,vers la porte ayant entendu du bruit et frappa d'un petit coup de pied,la sacoche,la faisant passer sous le lit et me mis rapidement sur l'armoire qui se trouvait juste derriere la porte en verre,enfin j'étais sureleve vu que l'armoire était plus grande que la porte et bien heureusement pour moi sinon ma couverture tombait a l'eau.....mais bon les infirmiers n'étaient pas tres intelligents,il faut bien l'avouer,puisque en regardant au sol,on pouvait voir une immense ombre mais c'était trop tard la porte,était fermé et donc le couloir bien moins cible aux bruits qui pouvaient être emis de cette chambre....il me fallu moins de quelques secondes,pour taper a la nuque de l'infirmier,le faisant tomber sur la chaise et l'appuyant sur le mur,c'était une chance,la chambre où on se trouvait,étais la derniere du couloir donc aucuns medicaments n'allaient être donné,c'était une bonne nouvelle.

-Attends moi un peu,on va sortir de cet hosto parce que je commence a m'ennuyer sincerement moi,en plus de ça,tu as une meilleure teinte et donc pas besoin de plus de medocs....et vu que t'as pas mal de points communs,je pense que ça dois commencer a te courir d'être dans ce lit.

J'eu un leger sourire et sortais dans le couloir,prenant un fauteil roulant trainant,c'était pas le meilleur moyen de sortir mais bon,y avais que ça et j'avais vraiment pas envie de devoir sortir par la fenetre comme quand j'étais dans les hôtels,ces batiments là étaient moins faciles a escalader, et surtout j'avais pas vraiment l'envie de devoir descendre avec une jeune femme sur mon dos.....je rerentrais alors dans la chambre avec le fauteil et repris rapidement mon épée,mettant la sacoche dans mon dos grace aux deux attaches dont la sacoche disposait,enfin des attaches,des bretelles ou des poignets rallongées mais ce n'est pas un probleme,la maniere de le dire....je la regardais alors en haussant legerement les epaules et la pris calmement dans mes bras,le temps de la mettre sur le fauteil roulant et mettant la pizza sur ses genoux,je sortis de la chambre,arborant un leger sourire,sans aucunes gênes.

Je me dirigeais alors vers les escaliers de service,les seuls accessibles pour le moment et vit avec un regard depité que l'ascenceur ne marchait plus,pour une fois que je voulais,flemmarder et bah c'est raté,je devais trouver un moyen de la faire descendre et j'allais pas me pratiquer avec le fauteil roulant,je l'aurais fait tout seul....enfin je l'aurais fait parce que j'étais totalement timbré mais j'allais pas lui briser la nuque juste par pure flemmardise,surtout que je descendais a toute vitesse d'habitude et que je passais pas obligatoirement par les escaliers mais par les barres en fer....mais ça c'était mes conneries habituelles et je les aimais tant,bref treve de plaisanteries,je l'attrapais alors calmement dans mes bras,la portant calmement,comme un marié le ferait avec sa femme,sauf que là,c'était d'un frère a une soeur.

-Bon quand on a pas le choix,je suis bien obligé de te porter surtout que ici....c'est vraiment ennuyeux un hosto en fait,heureusement que je suis venu te chercher,sinon tu aurais dû attendre durant des heures que quelqu'un vienne te chercher pour te dire que tu peux partir....ils sont idiots en plus de ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   Dim 1 Aoû 2010 - 1:04

J'étais heureuse, oui je pense que c'était le cas, c'était une sensation que j'avais rarement eus le droit de confronter. Mais c'était bien le cas, je savais reconnaître ce sentiment de bien être avec une personne. Je l'avais connu deux fois. La première fois avec Naoki, la deuxième avec Iska. Et puis, comme on dit, jamais deux sans trois. Alors c'était au tour de Dante de me procurer ce doux sentiment. Donc oui, j'étais heureuse, heureuse que mon frère ne soit pas comme ma sœur, heureuse qu'il fasse si attention à moi. Et heureuse qu'il ai tant de bonnes intentions.

Du bruit ce fit entendre derrière la porte. Je tournai alors la tête vivement, Dante sauta agilement sur l'armoire. Un sourire se dessina alors sur mes lèvres, il était aussi agile que moi, même plus je pense. Oui il y avait presque aucun doute la dessus, il était plus agile que moi. Un jeune homme avec un faux sourire et un déguisement d'infirmier entra. Un apprenti quoi, je poussai un soupir discrètement. Ignorant du mieux possible Dante, pour éviter de le faire repérer. J'étais même doué pour ignorer les gens, et encore plus si c'était important pour eux. Et là, je pense qu'il voulait de la discrétion, sinon dans quel intérêt était il monté sur cette armoire. Il donna un coup dans la nuque de l'apprenti, celui ci tomba sur une chaise contre le mur..


-Attends moi un peu,on va sortir de cet hosto parce que je commence a m'ennuyer sincerement moi,en plus de ça,tu as une meilleure teinte et donc pas besoin de plus de medocs....et vu que t'as pas mal de points communs,je pense que ça dois commencer a te courir d'être dans ce lit.

« En effet c'est pas la joie.. »

Un sourire se dessina sur mes lèvres. On allait enfin bouger un peu. Et si on avait réellement tant de points communs, ça risquait d'être rythmé. Il sortit dans le couloir, pour revenir avec un fauteuil roulant. Voilà une façon bien étrange de sortir de cet hôpital, en fauteuil roulant, pourquoi pas après tout. Il reprit aussi toute ses affaires, épées, sacoche, et tout ce qui s'en suis. Pendant ce temps, je pris soin de moi même débrancher avec délicatesse la machine qui reliait mon bras. A la télé on voyait souvent les gens pressés de partir, arracher le fil de la machine. Se faisant plus mal qu'autre chose. C'est pourquoi je le retirai en douceur. Dante me pris dans ses bras, pour me déposer dans le fauteuil, la pizza sur les genoux. J'avais toujours ce même sourire aux lèvres. Un sourire amusé.

On sortit alors de la chambre, les couloirs étaient étrangement vides. L'ascenseur ne semblait pas marcher. Je regardai longuement celui ci, et haussai les épaules. Bon, bah on avait plus qu'à prendre les escaliers. Je fus surprise qu'il me prenne dans ses bras. Je suppose que je devrais m'y habituer. Je passai mes mains autours de son cou pour m'accrocher à lui. Toujours le même sourire aux lèvres. Je haussai les épaules une seconde fois, face aux escaliers. Puis regardai Dante.

-Bon quand on a pas le choix,je suis bien obligé de te porter surtout que ici....c'est vraiment ennuyeux un hosto en fait,heureusement que je suis venu te chercher,sinon tu aurais dû attendre durant des heures que quelqu'un vienne te chercher pour te dire que tu peux partir....ils sont idiots en plus de ça !

« C'est vrai, je te remercie d'être venu me sortir de là. Mais j'ai quand même une question. »

Je le regardai un long moment. Oui il y avait encore une chose que je voulais savoir. Après tout, il n'était pas venu dans l'hôpital sans raison, il savait que j'y était. Mais comment ? C'était ma question. Question que j'allais lui poser dans quelques secondes.

« Comment as tu su que j'étais ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]   

Revenir en haut Aller en bas
 
..Désolé vous devez vous tromper.. [Pv Dante]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beware... :: Central Hospital-
Sauter vers: